La filière

La filière bois emploie 53 000 personnes et reste l'un des principal pourvoyeur d'embauches. 
La Région Grand Est compte 1,9 million d'hectares de forêts, dont 42 % en forêts privées 
(794 000 ha selon l’IGN, 329 100 propriétaires de parcelles classées bois au cadastre).

Elle est la 2e  région en terme de poids économique de la filière bois ; en particulier, tous les domaines de la première transformation sont représentés : 1ère région pour la récolte du bois d’œuvre feuillu, du bois énergie, 2e pour le bois de trituration, 3e pour le peuplier, 4e pour le bois d’œuvre résineux (à noter que la plus grande unité de sciage résineux se situe dans la région).

Le massif forestier représente 12 % de la superficie de la forêt française, 15 % du volume sur pied, 19 % de la récolte et 17 % de la production de sciage. Il génère 53 000 emplois. 

La dimension économique de la forêt est donc extrêmement importante et imprègne le tissu rural, même si il faut aussi prendre en compte la sensibilité toute particulière des populations à l’Environnement.

Enfin, la région est identifiée comme la plus importante en termes d’augmentation potentielle de la récolte, augmentation de la récolte concernant pour l’essentiel les Forêts privées : le « Programme National de la Forêt et du Bois » indique indiquent une disponibilité supplémentaire envisageable pour la Région Grand Est de 2,7 Mm3 (ou 2,1 Mm3 hors menus bois).


Les Interprofessions

En juillet 2018, les 3 anciennes interprofessions : VALEUR BOIS en Champagne-Ardenne (représentée par Laurent Collignon), GIPEBLOR en Lorraine (représentée par Gilles Somme) et FIBOIS ALSACE en Alsace (représentée par Pierre Grandadam) ont donné naissance à la nouvelle interprofession FIBOIS GRAND EST avec Thierry France Lanord en tant que Président et Sacha Jung en tant que Délégué Général.Pour les professionnels et les partenaires de la filière, FIBOIS Grand Est est une équipe de 20 personnes présentes sur le territoire qui apporte un savoir-faire et une visibilité aux acteurs de la forêt et du bois, de l’amont à l’aval. Parmi les missions de l’interprofession : faciliter le développement économique des entreprises, représenter les intérêts de la filière collectivement auprès des pouvoirs publics, animer des réseaux professionnels.
https://www.fibois-grandest.com/


Récolte de bois dans le Grand Est

En 2019, la récolte de bois d’œuvre progresse dans le Grand Est

Une étude du Ministère de l’Agriculture (AGRESTE) montre qu’en 2019, hors auto-consommation, 7,5 millions de m3 de bois rond ont été récoltés en région Grand Est (20 % du volume national) ; ce qui en fait la 2ème région française pour la récolte de bois, après la Nouvelle Aquitaine.

Le bois d’œuvre poursuit sa lente croissance (+ 4,7 % contre - 4,4 % au niveau national) et représente 43 % de la récolte totale, contre 29 % au bois d’industrie (trituration principalement) et à 28 % au bois énergie. La récolte de sapin-épicéa est loin devant le chêne et le hêtre, et s’accentue (+ 13,6 % pour le sapin-épicéa, - 5,3 % pour le chêne, - 7,1 % pour le hêtre) par l’augmentation du volume des produits sanitaires.
Avec 2 millions de m3, le bois de trituration représente 21 % de la récolte nationale. Malgré la poursuite du développement des chaufferies bois, la progression de la récolte de bois énergie ralentit depuis 2017, et même baisse de 4,5 % en 2019, du fait des hivers doux et de la baisse du prix des énergies fossiles.

À consulter :